Quitter pour mieux repartir

Quitter pour mieux repartir

Quitter pour mieux repartir : une histoire pour comprendre l’importance de faire de la place dans sa tête, son coeur et son corps.

Il était une fois, en Inde, un grand maître spirituel, un Mahatma, qui vivait au plus profond de la forêt. Un savant vint un jour lui rendre visite. Il était très pressé et demanda au Mahatma :

« Vénérable sage, pouvez-vous m’enseigner la méditation ? »

Le Mahatma lui sourit et dit : « Pourquoi êtes-vous si pressé ? Asseyez-vous, détendez-vous et prenez une tasse de thé. Nous discuterons ensuite, nous avons le temps. »

Mais le savant était agité et impatient. Il répondit : « Pourquoi pas maintenant ? Dites-moi quelque chose au sujet de la méditation ! »

Le Mahatma insista néanmoins pour que le savant s’assoie, se détende prenne une tasse de thé avant d’aborder le sujet.

Le visiteur dû céder et finit par s’asseoir. Il lui fut toutefois impossible de se détendre ; il parlait sans arrêt. Le Mahatma prit son temps. Il prépara le thé et revint auprès du savant qui l’attendait avec impatience. Il lui tendit une tasse et une soucoupe, puis se mit à verser le thé. La tasse se remplit, déborda, mais le Mahatma ne cessait pas de verser.

Le savant cria : « Que faites-vous ? La tasse est pleine ? Arrêtez ! »

Mais le Mahatma continuait. Le thé déborda dans la soucoupe, puis se mit à couler sur le sol. Le savant cria de toutes ses forces : « Hé ! Êtes-vous aveugle ? Ne voyez-vous pas que la tasse est pleine et ne peut contenir une goutte de plus ? »

Le Mahatma sourit et cessa de verser. « C’est juste, dit-il, la tasse est pleine et ne peut contenir une goutte de plus. Tu sais donc qu’une tasse pleine ne peut recevoir davantage. Comment pourrais-tu alors, toi qui débordes de connaissances, m’écouter lorsque je parle de méditation ? C’est impossible. Fais de la place, d’abord, dans ton esprit et ensuite, je te dirai ce que je peux faire pour toi. »*

Plante, Charlotte. Encore la vie devant soi. Quitter se réorienter et repartir.

Ville Mont-Royal : Novalis, (2000), p. 108

Parfois dans les moments difficiles tout semble s’écrouler. Nous pouvons avoir l’impression que le monde glisse sous nos pieds. Vite, vite, vite nous voudrions que tout se résolve tout de suite pour ne plus avoir mal. Pressée d’aller mieux, nous nous laissons nous remplir par ce qui peut être moins essentiel pour nous. Asseyons-nous, discutons, goûtons une tasse de thé ensemble pour méditer ce qui te tient VRAIMENT à cœur.
Finalement, il faut quitter pour repartir et mieux se connaitre. Prends le temps de le faire… et si c’est trop difficile pour toi, contacte moi ici

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Six jours pour reprendre ma respiration ! Car le changement est parfois difficile.

Sophie Nave
Sophie Nave

Bonjour, Je suis Sophie, thérapeute pour les femmes qui vivent des changements de vie, subis ou choisis. Thérapeute, hypnothérapeute et conseillère conjugale et familiale, je suis aussi maman de quatre enfants et comme toi, j’ai vécu plusieurs changements de vie.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *