Gérer ses émotions : 11 stratégies

gere ses emotions
Notre déménagement approchait et cela faisait plusieurs jours que j’étais seule à faire mes cartons quand des amies ont sonné à ma porte pour me donner un coup de main.

Gérer ses émotions

Nous vivons une multitude d’émotions lorsque nous quittons un endroit que nous connaissons bien, lorsque quelqu’un qui nous est cher nous quitte pour toujours, lorsque notre petit dernier quitte notre domicile…

Si vous avez envie de (re)lire l’article sur les émotions et comment ça fonctionne, c’est ici.

Et les émotions que l’on vit dans une transition de vie qui s’impose à nous.

Mais pour gérer ces émotions qui nous habitent, nous avons une multitude de stratégies. Je vous en propose 11, à toi de voir celle que vous mettez spontanément en place, celle que vous aimeriez mettre en place.

Un petit rappel

Avant tout cela, je voudrais vous rappeler que nos expressions émotionnelles sont dépendantes de notre interprétation de l’événement. Si nous le considérons comme menaçant mais que nous pensons avoir la capacité d’y faire face, nous pouvons ne pas ressentir de stress. Si nous percevons l’événement comme menaçant, et que nous nous sentons incapable d’y faire face, nous ressentons alors une forte anxiété et tout un tourbillon émotionnel.

Un conseil

Vous pouvez travailler ces pensées interprétatives en regardant comme elles arrivent, les messages qu’elles vous délivrent, ce qu’elles amènent à vous faire croire… L’objectif en faisant ce travail est de vous aider à vous détacher de vos réflexes évaluatifs négatifs.

11 stratégies pour gérer ses émotions

Tout le monde met en place des stratégies afin de réguler ses émotions. Certaines sont tout à fait appropriées d’autres un peu moins.

  • Parler à quelqu’un : 54 % des personnes déclarent qu’elles vont discuter de leurs émotions. En partageant ces émotions, nous recherchons le soulagement et le soutien.
  • Combattre nos pensées négatives : Je suis étonnée de ce chiffre !!! 51 % disent utiliser cette stratégie. L’objectif est de réprimer l’émotion. Je ne sais pas si pour toi cela fonctionne. Mais en général, elles me reviennent en boomerang encore plus intensément.
  • Ecouter de la musique : Cette stratégie nous permet nous distraire de ce qui se passe autour de nous. Elle nous permet donc de faire une pause et d’envoyer d’autres messages à nos cerveaux comme un retour au calme possible. Mais, je t’invite à faire attention aux choix de musique. Si elle est triste, elle risque de te maintenir dans ta tristesse.
  • S’écarter de ce qui provoque le problème : Il s’agit d’une stratégie d’évitement que 47 % de personnes disent utiliser. Elle peut permettre un temps, de pouvoir se ressourcer pour affronter le problème mais cette stratégie à long terme peut s’avérer dangereuse.
  • Etre seule : Choisis-tu d’être seule avec ce que tu vis et tes émotions ? Ou peut-être ne trouves-tu pas de lieu pour en parler ? Cette stratégie peut être efficace si elle te permet de réfléchir et d’agir ensuite. Attention à toi, si cette stratégie te fait ruminer et gémir. Retrouves ici mon article et des conseils sur la rumination
  • Essayer de comprendre la situation qui provoque ton désarroi. C’est la stratégie que je préfère. En évaluant ce que je ressens, perçois, comprends, je peux ajuster mes émotions et ma réponse, en général, est plus efficace. Parfois, cette stratégie est difficile à faire seule.
  • Se reposer, fermer les yeux, dormir : Une stratégie d’apaisement mais aussi d’évitement.
  • Bouger, faire du sport, marcher : cette stratégie est efficace si elle est en plus associée à une autre. Elle est efficace car elle permet des moments d’apaisement et de distraction mais si elle est seule, l’évitement n’est pas la solution.
  • Lire, écrire : C’est une stratégie qui peut se révéler efficace aussi dans la gestion des émotions pour comprendre, mettre en mots ce que l’on vit. Attention de ne pas faire que ça qui pourrait être une stratégie d’évitement aussi.
  • Se consacrer à ce que l’on aime : cette stratégie permet de maintenir sa confiance en soi et son estime de soi.
  • Méditer permet de regarder le problème autrement. Seulement 16 % des personnes l’appliquent. Dans cet article je te propose déjà la contemplation
  • Utiliser des drogues : attention à cette stratégie qui est une stratégie d’évitement efficace à très court terme mais sur le long terme peut se révéler catastrophique.

Alors comment fonctionnez-vous ? Que faites-vous spontanément ? Je vous invite à me répondre en commentaire, cela pourrait soutenir d’autres personnes. 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Six jours pour reprendre ma respiration ! Car le changement est parfois difficile.

Sophie Nave
Sophie Nave

Bonjour, Je suis Sophie, thérapeute pour les femmes qui vivent des changements de vie, subis ou choisis. Thérapeute, hypnothérapeute et conseillère conjugale et familiale, je suis aussi maman de quatre enfants et comme toi, j’ai vécu plusieurs changements de vie.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *